Dominique

2020

Performance narrative

Crédit photo Michel Christelbach.

En septembre 2016 ma mère meurt d'un cancer au cerveau. J'étais son seul enfant, elle n'avais pas d'amant lorsque la maladie l'a emporté et ses parents n'étaient plus de ce monde. Etant le seul héritier, je devais me charger des procédure légales et m'immerger dans les documents administratifs familiaux.

 

En fouillant les tiroirs, les dossiers et l'ordinateur, je tombais parfois sur des écrits plus intimes, des récit d'événements personnels, des photos et des films de famille. Je découvrais mieux qui était cette femme, j'observais une vie. C'est la vie de cette femme que je veux transmettre, pas la vie de ma mère, la vie de Dominique.

Dominique

2020

Studio Thor, Bruxelles.

Crédit photo Michel Christelbach.

Cette performance questionne la superposition des points de vue à l'intérieur d'un même récit, des points de vue parfois contradictoires, révélant graduellement une multitude de regards sur un même individu.

D'abord il ya la présence du narrateur/performeur qui accueille le public, l'avertit de l'aspect documentaire de l'histoire qu'il s'apprête à leur raconter et qui débute un récit omniscient à la troisième personne du singulier, tout en gonflant des ballons de baudruche rouge de plus en plus gros. 

Son récit est interrompu par la lecture de documents écris par Dominique, le "personnage" principal. Ses textes à la première personne emploient un champ lexical propre de la psychanalyse, et portent un regard rétrospectif et analytique sur certains événements marquants, voir traumatisants de sa vie.

Le troisième point de vue est celui du père de Dominique, il nous est donné par la projection d'extraits de ses films amateurs, dans lesquels il met en scène la vie familiale. Ces images couvrent plusieurs décennies et nous montrent l'évolution physique de son corps de l'enfance à l'âge adulte, ainsi que les environnement dans lesquels elle grandie.

Aux images du père viennent s'ajouter des photos et des articles de presse qui nous révèlent une partie de l'importante carrière professionnelle de Dominique. Ces images/texte qu'elle a conservé toute sa vie ont un caractère authentique et historique, mais par leur découpe maladroite des mains de Dominique, elles sont aussi les reliques d'une gloire subjective.

Dominique

2020

Studio Thor, Bruxelles.

Crédit photo Michel Christelbach.

© Edouard Pagant. 2020. Tous droits réservés.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now