Maillage

2015.

Encre de chine sur papier 160g

Installation au sol sur coffrage de terre séchée, maintenu par des morceau brisé de béton allégé aux billes d'argiles.

74/140cm

"Le grand Khan contemple un empire couvert de villes qui pèsent sur la terre et sur les hommes, bondés de richesses jusqu'à l'engorgement, surchargé d'ornements et de missions, compliqués de toutes sortes de mécanismes et de hiérarchies, gonflé, tendu, lourd."

Italo Calvino, Les villes invisibles.

110/135cm

Une exploration du motif géométrique - fortement inspirée des broderies traditionnelles du royaume Kuba (Congo) - comme outil d'appréhension et d'expression du territoire.

La symbolique est ici perdue, c'est un travail sur le volume et la lumière qui est engagé, permettant aux motifs géométriques de se développer en structures architectoniques aux limites incertaines.

L’insertion d'éléments figuratifs (composants électroniques) dans la composition abstraite, vient brouiller les pistes du sujet et de son échelle.

 

Gigantisme ou petitesse?

Pesanteur ou légèreté?

Cartographie ou volume?

L’œil oscille dans un labyrinthe de codes perceptifs.

46/150cm

© Edouard Pagant. 2019. Tous droits réservés.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now